Maison de la Chauve-souris

Ouverte en 2006, la Maison de la Chauve-souris n’est pas née par hasard. Depuis de nombreuses années, une des plus importantes colonies de Grands Rhinolophes de Bretagne a élu domicile dans les combles de l’église. Plusieurs centaines d’individus y sont rassemblés en été pour mettre bas leur unique bébé.

C’est par la création d’une association en 2003, qu’Amikiro porté par des bénévoles motivés et par un projet innovant, se lançait dans l’aventure. Le défi était de taille puisqu’il s’agissait de faire aimer des animaux réputés inquiétants, laids, voire dangereux et d’attirer un tourisme d’intérieur des terres à l’écart des zones fréquentées du littoral.

Intégralement restauré en 2019, l’écomusée se décompose en 9 salles sur une superficie de 400m² de scénographie. Accessible dès l’âge de 3 ans, chaque salle comporte ses modules adaptés, des photos, des illustrations des vidéos et même une salle immersive sonore inédite ! Le parcours se termine par l’observation en direct des Grands Rhinolophes par l’intermédiaire de caméras pilotables à distance.

Le parcours de visite vous amènera à démystifier l’animal, comprendre son écologie, découvrir son incroyable diversité à travers le monde son utilité pour la biodiversité. Le dernier étage s’ouvre sur la reconstitution d’un grenier réel permettant de jouer l’apprenti chiroptérologue, muni d’une lampe torche à la recherche des chauves-souris cachées.

Chauve-souris Bretagne
Décoration Chauve-souris

Le musée a vocation à s’agrandir à l’avenir au travers d’un parcours pédagogique en extérieur. Aidés de nos bénévoles, les salariés de l’association continueront de poursuivre et renforcer l’attractivité du village de Kernascléden. Expositions temporaires, parcours sensoriels, valorisation du patrimoine architectural font partis des outils en cours de réflexion.

Aujourd’hui, l’association peut se targuer d’avoir sensibilisé plus de 168 000 personnes depuis 2006. Véritable succès, c’est tout une économie locale qui s’est mise en ordre de marche avec la réouverture d’un bar-restaurant dans le bourg, la disponibilité de plus d’une centaine de couchage (chambre d’hôtes, gîte de France, camping…), des services comme la location de vélo électrique ou encore des espaces de bien-être (spa, massage…). Cumulés, ce sont ainsi plusieurs dizaines d’emplois en saison qui travaillent à Kernascléden, commune de 400 habitants et pourtant celle qui ramène le plus de taxes de séjour à l’intercommunalité.

Redécouvrez l'ancienne scénographie
Visite virtuelle de la nouvelle scénographie

Remerciements

Remerciements donateurs
Remerciements partenaires