Retrouvez ici nos conseils et préconisations  pour l’aide aux individus en détresse, ou la cohabitation.

Ne manipulez pas les animaux sauvages  à mains nues : munissez-vous de gants en cuir épais. Un animal en situation de détresse et effrayé peut essayer de mordre pour se défendre.

Précisons que les éléments qui suivent permettent d’identifier si la chauve-souris s’avère en état de détresse ou non, et vous donne la procédure à suivre si c’est le cas. Les soins ne peuvent être réalisés que par des professionnels ; si vous avez le moindre doute, contactez-nous au 09 67 38 18 59 / 06 33 26 77 51 ou par mail (contact@amikiro.fr), AVANT MANIPULATION.

Vous êtes loin de chez nous ? Vous pouvez aussi vous rendre sur le réseau d’aide du Muséum d’Histoire Naturelle de Bourges afin de trouver un contact au plus proche !

PNA SOS Chauve-souris
PNA SOS Chauve-souris

Si la chauve-souris :

  • se trouve au sol, au pied du mur, dans l’eau ou en plein soleil,
  • est retrouvée sur le dos,
  • montre des signes de blessures tels que du sang, une aile déchirée…

alors l’individu est très probablement en détresse : dans ce cas rendez-vous aux onglets suivants.

Chauve-souris attrapée par un chat

Or, si une (ou plusieurs) chauve-souris est accrochée à une poutre, ou derrière un volet, elle est au repos et dans son environnement. Ne la dérangez pas, si vous avez des questions vis-à-vis de la cohabitation, voir les onglets suivants.

Grand Rhinolophe dans son milieu.

Si l’animal est retrouvé entre octobre et avril, il s’agit presque obligatoirement d’un adulte.

Une chauve-souris adulte présente un pelage dorsal long et fourni, alors qu’un juvénile sera dénudé et rose, ou avec un duvet gris.

Chauve-souris adulte
Chauve-souris adulte

Les chauve-souris font généralement un seul bébé par an sur la période de juin à juillet. C’est sur cette période que vous pouvez rencontrer un juvénile non-volant, mais ce n’est pas la seul critère.

Chauve-souris juvénile
Chauve-souris juvénile

Ne manipulez pas la chauve-souris à main nues, munissez-vous de gants épais (en cuir de préférence) et déplacez délicatement l’animal dans une boite (type boite à chaussures) dans laquelle vous ajoutez un tissu pour qu’elle puisse se cacher. Rajoutez un petit bouchon de bouteille rempli d’eau (le contenant ne doit pas être trop profond, au risque de voir la chauve-souris se noyer !). Puis, contactez-nous, ou l’association la plus proche de chez vous, pour organiser un rapatriement vers un centre de soin.

Boîte à chaussures pour chauve-souris

La meilleure chance de survie pour un juvénile est de retourner au près de sa mère : si vous avez trouvé un bébé, c’est probablement que la colonie de chauve-souris est très proche ! Parfois les bébés tombent des colonies, ou descendent chercher de la fraicheur par temps de grosses chaleurs.

Regardez juste au dessus de l’endroit où vous avez trouvé la chauve-souris, cela peut être un trou sous la toiture, une entrée vers un comble… Le guano peut-être un bon indice de présence, il s’agit des crottes de chauves-souris : elles sont similaires à celles de souris mais sont sèches et s’effritent dans la main pour donner de la poussière.

Si vous localisez l’entrée, déposez le juvénile au plus proche, et assurez-vous qu’il remonte bien.

Sinon, il est possible de le placer en hauteur à la nuit tombée pour que sa mère vienne le chercher : placez un verre renversé dans un récipient, sur lequel vous placez une chaussette et accrochez-y le bébé : posez le dispositif en hauteur à l’extérieur afin que la mère puisse récupérer son juvénile.

Bébé chauve-souris
Relâché de bébé chauve-souris

Nous vous conseillons de regarder la vidéo du muséum de Bourges :

https://www.facebook.com/watch/?v=2150595908314037

Bébéchauve-souris relaché
Bébé chauve-souris relaché

SI l’individu est toujours là quelques heures après la tombée de la nuit, placez-le délicatement dans une boîte à chaussure avec un tissu, et contactez le centre de soin le plus proche !

Les chauves-souris affectionnent les combles, greniers, granges, caves, bâtiments abandonnés.. et également les lieux plus discrets comme des fissures, entre des linteaux, sous la toiture… Elles chercheront la chaleur en été pour élever leurs petits (chaque mère peut avoir un petit maximum par an) et c’est là qu’elles sont le plus souvent observées. Si des chauves-souris ont décidés de s’installer chez vous, c’est qu’elles y trouvent les conditions idéales : à la fois pour leur logement, mais également dans l’environnement proche ! Leur présence est un indicateur d’un milieu sain.

Mais pas d’inquiétudes, elles ne rongent pas, n’apportent pas de matériaux, ne font pas de nids : elles sont simplement présentes. Leurs déjections, que l’on nomme guano, ressemblent à des grains de riz noirs/bruns qui sont très friables : leur régime alimentaire étant constitués d’insectes uniquement ! En cas de dérangement, il est possible d’installer une bâche sous la colonie, ce qui permettra en plus de récolter le guano qui est un excellent engrais pour le jardin.